Logo Entrepairs - Partage d'Equipements Pro

Façonnage de sachet souples - Explications

Il existe de nombreuses solutions d’emballage de produits. Les sachets souples ont l’avantage d’être légers et peu volumineux, cela les rendent donc plus faciles et moins couteux à stocker et transporter. Leurs inconvénients sont les risques de ...

Il existe de nombreuses solutions d’emballage de produits. Les sachets souples ont l’avantage d’être légers et peu volumineux, cela les rendent donc plus faciles et moins couteux à stocker et transporter.
Leurs inconvénients sont les risques de perforations, la stérilisation de ces sachets dans l’agro-alimentaire est assez complexe.

Le matériau constitutif du sachet dépendra des propriétés attendues. Il existe de nombreuses combinaisons de matières, papier, plastiques, aluminium. Laminées ces matières se superposent en multi couches pour cumuler les propriétés intrinsèques de chaque couche. Par exemple une faible perméabilité à l’air, à l’humidité, à la lumière peut être nécessaire pour la préservation des propriétés du contenu (notamment pour les produits alimentaires). Les sachets peuvent également avoir besoin de propriété mécanique de résistance à l’usure à la perforation, à la traction, à la contamination par des graisses, qui feront varié l’épaisseur des sachets. Il faut bien sûr mentionner que les matériaux qui composent les différentes couches de l’emballage ne doivent pas interférer avec le contenu du sachet, il ne doit pas y avoir de migrations d’éléments ni de contamination.

Les sachets souples peuvent être conçus avec différentes formes. On trouve le sachet scellé sur trois côtés, le sachet « stand up » qui se maintien en position verticale grâce à un soufflet à la base du sachet et enfin le sachet à soufflets latéraux qui permet d’augmenter le volume du sachet (cf figure 1).

Schéma des différentes formes de sachets souples
 
Figure 1 : les différentes formes de sachets souples


Les sachets ou poches sont souvent produit avec 3 côtés scellés et un côté ouvert permettant d’être acheminer chez le client. Celui-ci installera ensuite ses poches au sein de sa chaîne de production pour être remplies. Il suffira alors de sceller le dernier côté pour terminer le processus de conditionnement.

Le scellement des poches est fait à chaud en faisant fondre le polypropylène qui fusionne les deux parois du sachet enfermant sont contenu à l’intérieur. Cette étape délicate nécessite une maîtrise du taux de remplissage du sachet, ainsi que du vide d’air. La qualité du dernier joint assure l’étanchéité. Il existe de nombreux test pour contrôler la qualité des sachets souples.

La façonneuse de sachet est la machine qui réalise le sachet à partir d’une bobine de film. Ce rouleau de matériaux est déroulé jusqu’à l’obtention de deux fois la hauteur de la poche à réaliser. Ensuite le film est plié en deux puis scellé sur les deux côtés latéraux. Enfin le film est coupé pour séparer et individualiser les différents sachets. La méthode décrite ici correspond à la réalisation de sachets « simples » scellés sur trois côtés. Les dimensions des sachets à la sortie du processus de façonnage varient en fonction notamment de la largeur de la bobine utilisée. De nombreuses dimensions peuvent être proposer par les industriels.

Pour faciliter l’ouverture des poches par le consommateur final les sachets sont conçus avec des « ouvertures faciles » de type zip, amorce de déchirure ou bouchons. Les zips permettent plusieurs aller-retour entre ouverture et fermeture du sachet facilitant la conservation des aliments qu’il protège. Les amorces de déchirures sont des encoches latérales qui avec une force en cisaillement permettent l’ouverture définitive de la poche. Enfin les bouchon classique dits « standards » ou de type « vin » se positionne en extrémité ou en façade de la poche pour faciliter le versement du liquide qu’il contient. Ces systèmes d’ouvertures à bouchons sont particulièrement adaptés aux contenus liquides ou visqueux.

Nous avons vu que des sachets souples peuvent réaliser avec différentes matières combinées, avec des films « laminée » ou mono matière papier, plastique aluminium. Quel que soit la composition du sachet il est possible de personnaliser les sachets pour y faire apparaitre la marque, le descriptif du contenu, des illustrations ou tout autre élément informatif. L’impression directement réalisée sur le sachet permet d’éviter l’ajout d’autocollants et assure une meilleure longévité de l’affichage.

Souvent les sachets souples sont accompagnés de suremballage pour réduire les risques de perforation pendant le transport. Ces suremballages souvent composés de cartons sont aussi parfois décoratifs.
Pour en savoir plus sur les emballages et technologies de réalisation d’emballage en cartons nous vous invitons à lire nos articles sur l’autobox, la mitrailleuse à carton ou encore la presse portefeuille.

Annonces aléatoires