Logo Entrepairs - Partage d'Equipements Pro

Impression Offset - Explications

L’impression Offset est un procédé d’impression qui est adapté aux moyen à grand volumes d’impression. Pouvant être appliquée sur des supports variés comme le papier, le carton mais aussi les polymères et le métal, l’impression offset est une

L’impression Offset est un procédé d’impression qui est adapté aux moyen à grand volumes d’impression. Pouvant être appliquée sur des supports variés comme le papier, le carton mais aussi les polymères et le métal, l’impression offset est une technologie très utilisé dans le milieu de l’impression. C’est avec ce procédé que l’on imprime livres, magazines, publicité, catalogues et aussi cartons d’emballages.


Une imprimante offset est composée d’un minimum de quatre groupes d’impression un pour chaque couleur primaire plus le noir (figure 1). On trouve également souvent un cinquième groupe d’impression pour le dépôt de vernis ou de couleur prêt composées.  

Schema imprimante offset

Figure 1 : schéma d’une imprimante offset composée de quatre groupes d’impression.

 

Fonctionnement d’un groupe d’impression :
Tous les groupes d’impression fonctionnent de la même façon. Ils sont composés selon les technologies offset, l’une technologie dite humide ou sèche. Dans les deux cas de figure il s’agit d’apposer de l’encre sur des surfaces avec différentes capacités d’absorption ou de répulsion. Une surface de plastique souple appelée plaque d’impression est installée sur un rouleau appelé « blanchet » ou « rouleau offset ». Il sert d’intermédiaire entre le rouleau encreur et le support à imprimer (voir figure 2).

schema detaille d'un groupe d'impression offset
Figure 2 : schéma détaillé d’un groupe d’impression offset. Modifié d’après : https://www.easyflyer.fr/explications-offset.html


Lorsque l’on travaille en couleur on parle alors de polychromie. Celle-ci est obtenue à partir d’association de couleurs primaires. Les couleurs primaires sont le Cyan, le Magenta, le Jaune et le Noir connus sous le sigle CMJN. A chaque coupleur primaire correspond une plaque d’impression (voir figure 3). Les plaques d’impressions contiennent l’image à imprimer en fonction de la couleur qu’elle représente. Ainsi pour une image finale en couleur il y aura besoin de concevoir quatre plaques d’impressions différentes, une pour chaque couleur afin obtenir toute la palette de couleur possible.

 

Photo de plaque d'impression offset
Figure 3 : Sur l’image A on peut voir 4 plaques d’impressions. Sur l’image B on peut voir le résultat final de l’impression réalisé à partir des 4 plaques d’impression de la photo A. Source : https://www.atlantic12.com/content/19-techniques-d-impression

 

Le trajet du papier :
Le papier est pris de la palette, séparé et margé selon une position précise. Ensuite la feuille est introduite dans l’imprimante et se déplace de groupe d’impression en groupe d’impression. Chaque groupe d’impression dépose une seule couleur sur une face du papier. Ainsi pour un document imprimé en couleur sur une face, le papier voyage à travers quatre groupes d’impression. Pour faire du recto verso il faut soit 8 groupes d’impression avec un cylindre de retournement au milieu pour changer la sens de la feuille, soit un second passage dans les quatre groupes d’impression en ayant pensé à changer les plaques d’impressions car le contenu du verso est probablement différent du recto.

Les réglages :
Le positionnement de chacune des plaques est extrêmement précise pour une qualité optimale du document. Les plaques contiennent des repères pour leur positionnement dans l’imprimante comme les différentes pages pour maintenir l’alignement durant tout le processus d’impression. Si un décalage se produit le document est flou.

A noté aussi parmi les différents paramètres de pilotage de l’impression offset la quantité et la répartition de l’encre. En effet, la quantité d’encre n’est pas répartie de la même façon sur chaque segment du rouleau d’impression, elle varie en fonction de la densité de la couleur finale à obtenir.

Les nombreux réglages automatiques ou manuels selon les machine nécessite un contrôle régulier de la production tout au long du tirage pour vérifier la qualité des couleurs et le positionnement des repères et donc la qualité générale de l’impression.

Pour éviter qu’en sortie d’imprimantes les différentes feuilles ne se tachent ou se collent entre elles, avec une encre partiellement sèche, l’imprimante dépose une poudre dites « anti-maculage » sur les feuilles.

Les opérations post impression :
Après l’impression d’autres opérations sont parfois nécessaire pour obtenir le produit fini. Par exemple il est possible de recouper le papier, le plier et le relier selon la présentation désirée.

Les usages de l’impression Offset :
La technologie d’impression offset est intéressante à partir d’une centaine de pages et jusqu’à 500 000 pages. Au-delà de ce seuil on utilise l’héliographie et en deçà de l’impression numérique.
Le cout de la mise en place des plaques d’impression défini la tranche basse de l’utilisation de l’impression offset et la fragilité et l’entretien de ces mêmes plaques défini la limite haute de la pertinence de ce mode d’impression.
Avec l’impression offset plus le nombre de pages est important plus le cout de la page baisse.

Annonces aléatoires