Logo Entrepairs - Partage d'Equipements Pro

Nettoyage Cryogénique - Explications

Les techniques de nettoyage traditionnelle utilisant les produits chimiques sont efficaces dans la plupart des cas, mais elles sont contraignantes (santé, déchets, environnement, rendement,temps, qualité). Le nettoyage cryogénique est plus économique

Les techniques de nettoyage traditionnelle utilisant les produits chimiques sont efficaces dans la plupart des cas, mais elles sont contraignantes (santé, déchets, environnement, rendement, temps, qualité). Le nettoyage cryogénique est plus économique, plus pratique, plus rapide et plus écologique.

Nettoyer par cryogénisation consiste à projeter de glace sèche de CO2 sur l’élément à nettoyer. Le CO2 solide à la propriété de ne pas être conducteur. Cette caractéristique lui confère un avantage sans comparaison avec les produits aqueux pour ce qui est de l’entretien des équipements électriques, même en fonctionnement ! D’autre par le gaz carbonique cryogénique passe de l’état solide à l’état gazeux ne laissant pas de résidu ni sur les éléments nettoyés ni au sol.  Cette technique s’applique à de nombreux matériaux comme sur les métaux (acier, aluminium…), le bois, le verre, le plastique, les composites ou encore les caoutchoucs.


Le nettoyage cryogénique est employé dans l’industrie pour l’entretien des machines industrielles, pour le décapage, dégraissage et ébavurage mais aussi dans l’industrie agro-alimentaire pour ces propriétés bactéricides.

Fonctionnement du procédé de nettoyage cryogénique :

La projection de pellets de glace de CO2 sur une pièce sale agit de plusieurs manières :
-    Elle refroidit et rend cassant le dépôt salissant à la surface de la pièce traitée.
-    Elle décolle la saleté de façon mécanique grâce à l’impact des particules de glace.
-    Elle soulève les particules décollées, en devenant gazeux le CO2 s’expanse et ainsi déplace la saleté.
-    Elle laisse la surface d’origine sans altération.

Le débit ainsi que la taille des particules projeté peut-être adapté à l’opération effectué. Le choix des paramètres de projection rend le nettoyage très doux ou au contraire très corrosif selon les usages et les besoins.


Les avantages du nettoyage cryogénique :

-    Cette technique présente l’avantage de ne pas laisser de trace sur le sol autre que les dépôts retirés. En effet le Co2 passant directement d’un état solide à gazeux (sublimation) il n’y a pas de liquide sur le sol.
-    Le nettoyage cryogénique est non abrasif. Cela le rend très pertinent pour tous les procédés de nettoyage craignant l’usure comme sur les moules à injection plastique par exemple qu’il n’endommage pas.
-    Il réduit les temps d'immobilisation. En effet, le nettoyage cryogénique peut être utilisé pendant la production. Il n’y a pas de temps de démontage donc ; pas de temps de refroidissement ni de temps de remontage ce qui réduit considérablement le temps d'immobilisation permettant de faire des économies considérables.


La facilité de mise en œuvre, les propriétés et la précision de cette technologie la rend très populaire dans de nombreux secteurs industriels tel que dans l’industrie électronique, la plasturgie, etc.


Autres usages :

Il est possible d’employer la glace carbonique pour procéder à l’ébavurage par cryogénisation. Les deux avantages de cette technologie pour cet usage sont : l’état de surface de la pièce ébavuré qui est laissé lisse et la combinaison de l’ébavurage et du nettoyage des pièces en une seule opération.


Mise en place au sein d’une chaine de production :

Le nettoyage peut tout à fait être intégré à une chaine de production car cette tâche peut être automatisée. Il peut également être conduit en dehors du flux par une intervention ponctuelle d’un sous-traitant.


La matière première la glace cryogénique s’achète sous différents formats pour alimenter les nettoyeurs cryogéniques, et autres systèmes de conservation au froid. On la trouve sous forme de pellets, de stick ou de blocs selon les usages envisagés.

 

Note spéciale Covid-19 :
Le nettoyage cryogénique a des propriétés bactéricides reconnues sur e-coli, salmonelloses, monocytogènes, etc… il n’est donc pas prouvé qu’il est des effets sur le SRAS-CoV2.

Annonces aléatoires